Une année de patristique et de christianisme ancien dans la Revue des sciences religieuses (2020)

La crise sanitaire a passablement retardé la publication de la Revue des sciences religieuses au cours de l’année écoulée. Pour rattraper ou en tout cas limiter le retard dans la parution les trois derniers fascicules ont été regroupés en un numéro triple.

Plus encore que d’ordinaire, le volume 94 (2020) se signale par la richesse de son contenu touchant les premiers siècles chrétiens, avec notamment un dossier sur Ambroise de Milan, qui constitue les actes des Journées ambrosiennes organisées à Strasbourg les 15 et 16 novembre 2018 par l’UR 4377 « Théologie catholique et sciences religieuses ».

94/1

Ilaria Ponti Grimm, « Quatre usages remarquables du terme αἷμα dans la littérature chrétienne des Ier et IIe siècles », p. 5-25.

94/2-4

Dossier « Les traités d’Ambroise de Milan. Quaestiones disputatae »  (M. Cutino et L. Legat)

Michele Cutino, « La prétendue série d’Ambroise sur les patriarches: réexamen d’une vexata quaestio », p. 127-158.

Paola Francesca Moretti, « Corpora e testi. Per un riesame della tradizione manoscritta del De bono mortis (secoli VIII-XII) », p. 159-179.

Aline Canellis, « Le De Helia et ieiunio d’Ambroise de Milan: entre oralité et écriture littéraire », p. 181-194.

David Vopřada, « Structure, finalité et datation de l’Expositio psalmi CXVIII de saint Ambroise », p. 195-213.

Paul Mattei, « Ambroise, De fide libri V ad Gratianum. État de quelques questions », p. 215-232.

Articles hors dossier

Mantė Lenkaitytė Ostermann, « ‘Oubliant qu’ils étaient pontiques et chrétiens, ils sont devenus barbares’: identités mouvantes dans la lettre canonique de Grégoire le Thaumaturge », p. 235-259.

Almudena Alba López, « David as a Prefiguration of Christ and Redeemed Humanity in the Works of Hilary of Poitiers », p. 261-282.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.